Les collégiens au théâtre

Le jeudi 18 mars, les deux classes de 3ème ont eu le privilège d’assister à la représentation d’une pièce de théâtre intitulée Parle à la poussière à l’Espace Chambaud à Lons.

En ces temps compliqués, l’équipe enseignante a été ravie d’être contactée par cette structure artistique puisqu’elle participe à un projet intitulé : S’ouvrir aux Arts vivants pour assister à la pièce dans des conditions sanitaires sécurisées.

La Compagnie Hecho en Casa n’avait pas joué depuis un an, autant dire qu’à la fin de la pièce, quand le metteur en scène, Hervé Estebeteguy, présent ce jour-là a pris la parole, il était très ému. Les élèves ont également pu assister à un bord de scène c’est-à-dire poser des questions aux comédiens, ravis eux aussi d’avoir pu se produire à nouveau enfin. Quant aux professionnels de ce théâtre,  ils étaient également enthousiasmés par cette matinée.

La pièce : Ana, reporter, doit partir au Japon dans la région du Kansaï, entre Kyoto et Osaka, pour photographier un parc d’attractions « Le Nara Dreamland » abandonné depuis 2006. Juste avant son départ, il lui faut trouver les mots pour annoncer à sa « petite » sa séparation avec son père. C’est la guerre entre Pier et Ana. Tous les détails disparaissent…
Alors qu’un oiseau se cogne à la vitre de la chambre de la fillette, Pier ramasse les feuilles mortes tombées mystérieusement à l’intérieur de la maison.  Arrivée à destination, Ana reçoit la visite dans sa chambre d’hôtel de Sadako Sasaki, décédée à Hiroshima en 1955… A la lisière du fantastique, « Parle à la poussière » revêt la forme d’un voyage initiatique, entre présent et passé, sous un ciel constellé de mille grues en papier.

Le jeu des comédiens, le rythme, les décors, l’éclairage, les musiques : tout était réuni pour que nos collégiens apprécient cette pièce très originale qui les aura indiscutablement marqués.

Gageons maintenant que prochainement, ils pourront également se rendre au cinéma car ils ont besoin de culture comme nous en avons tous besoin.

Les responsables du projet : S’ouvrir aux Arts vivants

Mmes Lacoustille, Lefebvre, Pagès, Péhau et Vittu

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *