Sortie à la villa gallo-romaine du site de Claracq

Langue romane, l’occitan dérive du latin introduit par la conquête romaine dès le IIe siècle av. J.C., trois quarts de siècles avant le nord de la Gaule… La divergence avec les langues sœurs commence donc très tôt, et est achevée avant 800.

La villa gallo-romaine du site de Claracq fait partie du réseau Via Antiqua. Elle témoigne de la présence romaine, de l’influence forte de leur culture, tout près du collège, sur le lieu dit l’ «Arribèra deus Gleisiars» sur la commune de Lalonquette.

Sous l’apparente confusion politique qui suit la chute de l’Empire romain au Ve siècle, les deux composantes du futur espace occitan, « Province » Narbonnaise autour de l’arc méditerranéen, et Aquitaine à l’ouest entre Pyrénées et Loire conservent une conscience « romaine », un droit, des institutions, un réseau urbain. C’est cette romanité maintenue et revendiquée qui constitue les fondations de ce qui devient après l’an mil la culture occitane.

Les élèves de 5ème en LVR, le 3 juin 2019, dans le cadre d’un projet inter-disciplinaire Histoire-Géographie et Occitan ont répondu à un questionnaire… l’occasion de faire de l’histoire en langue occitane puisqu’il s’agit aussi d’histoire occitane, cqfd.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *